Comment se constituer un apport personnel

Le problème de financement d’un projet est souvent une barrière pour sa réalisation. En effet, trouver des fonds pour concrétiser un projet donné est une tâche qui n’est pas facile pour le porteur de projet. Il existe notamment plusieurs moyens pour financer un projet, mais le financement par apport personnel demeure le moyen le plus idéal. L’apport personnel est une contribution personnelle de celui qui a mis sur pied un projet. Celui-ci finance lui-même en totalité ou en partie son projet avec ses fonds propres. Remarquons tout de même que ce ne sont pas tous le monde qui peut financer leur projet à l’aide de ses fonds personnel. Donc pour se faire, il faut savoir se constituer un apport personnel. Mais comment ? C’est ce que nous allons voir tout de suite.

L’importance de l’apport personnel

L’apport personnel revêt une importance particulière dans le financement d’un projet. D’abord, financer en totalité un projet par nos propres moyens au lieu de recourir à un emprunt auprès d’un établissement bancaire est très avantageux. En effet, on n’a pas à payer les intérêts occasionnés par l’emprunt et on n’est pas exposé aux conséquences des éventuels non-payements des fonds empruntés.

Or, rares sont les personnes qui parviennent à payer en totalités leurs projets par leurs apports personnels. On a en général besoin d’autres fonds supplémentaires pour pouvoir financer totalement nos projets. Donc, on a souvent recours à un emprunt auprès des établissements bancaires. Mais là aussi, l’apport personnel est nécessaire. En effet, les banques tiennent comptes de l’apport personnel de celui qui emprunte pour octroyer l’emprunt et pour déterminer ses conditions. Plus l’apport personnel de l’emprunteur est élevé, plus il a la chance d’obtenir un emprunt et moins le taux d’intérêt de l’emprunt sera élevé. La loi ne fixe pas l’apport personnel minimum ou maximum qu’un emprunteur, mais en général, cet apport doit être au minimum 10 % de la somme totale à emprunter ou de la valeur du bien à acheter.

La constitution d’apport personnel par soi-même

Tout un chacun peut se constituer un apport personnel, c’est-à-dire mettre soi-même à sa disposition un fond personnel pour financer des projets.

D’abord, c’est possible pour ceux qui ont obtenu un héritage important ou encore une donation. Les héritages ou les donations en argent peuvent nous permettre de financer en partie ou en totalité nos projets de constructions d’une maison par exemple.

Ensuite, on peut se constituer un apport personnel en diminuant nos dépenses inutiles du quotidien. En effet, nous avons souvent des dépenses qui ne sont pas tellement indispensables. Abandonnés ces dépenses peuvent pourtant nous procurer des fonds supplémentaires qu’on peut constitués en apport personnel. Ne maintenez que les dépenses qui sont vraiment utiles (nourritures, santé, déplacements, frais des études des enfants, électricité, chauffages). Toutes les autres dépenses doivent être supprimées (sorties en soirées, abonnements à des chaînes canal, abonnements à des magasines, etc.)

De plus, souscrire aux livrets A ou aux livrets de développement durable et solidaire (LDDS) permet aussi de constituer un apport personnel. Ce sont des comptes d’épargnes qui nous permettent d’avoir des fonds disponibles à tout moment. Ces derniers sont notamment productifs d’un intérêt annuel de 0,75%.

Enfin, on a aussi le plan d’épargne logement (PEL) qui est une épargne plus avantageuse que les livrets A ou les LDDS. Elle produit notamment un taux d’intérêt annuel de 1 %, mais elle a toutefois une condition de souscription plus stricte. En effet, leur souscription exige un versement mensuel.